Affaire de la sextape : dix mois de prison avec sursis et 75 000 euros d’amende requis contre Karim Benzema

Dix mois de prison avec sursis assortis d’une amende de 75 000 ont été requis contre Karim Benzema, poursuivi pour complicité de tentative de chantage. « Ce n’est pas n’importe qui, a justifié le procureur. Il est porteur d’une image, d’une notoriété, de valeurs qu’il est important de protéger.

“On parle de l’affaire Benzema mais ce n’est pas l’affaire Benzema, c’est l’affaire Zouaoui.” Le parquet a requis dix mois de prison avec sursis et 75 000 euros d’amende contre Karim Benzema, jeudi 21 octobre, lors du deuxième jour du procès de l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena au tribunal correctionnel de Versailles. Le joueur du Real Madrid, absent lors du procès pour des raisons professionnelles, est accusé de complicité de tentative de chantage à l’égard de son ancien coéquipier chez les Bleus.

« Benzema n’est pas un bon samaritain venu porter secours, il a agi pour permettre aux négociateurs d’en venir à leur fin et aux maîtres chanteurs de toucher de l’argent », a lancé lors de son réquisitoire la procureure Ségolène Marés, qui a pointé l’« autorité et la notoriété en équipe de France » de l’ancien attaquant de l’Olympique lyonnais. « Il s’inclut dans cette équipe, il s’associe dans ce projet » de tentative de chantage autour d’une vidéo intime, a-t-elle appuyé.

L’autre procureur, Julien Eyraud, a pour sa part rappelé le rôle dans la société de la star du Real Madrid, « porteur d’une image, d’espoir, de notoriété et de valeurs morales ».

Des peines de 18 mois à 4 ans de prison pour les autres prévenus

Contre les quatre autres prévenus, poursuivis dans cette affaire pour tentative de chantage, le ministère public a requis des peines allant de 18 mois de prison avec sursis à 4 ans de prison.

Le « discours mafieux » de Benzema pointé du doigt

Dans sa plaidoirie, l’avocat de Valbuena, Paul-Albert Iweins, a notamment dénoncé le « discours mafieux » de Benzema lors de son intervention dans cette affaire, le comparant même à « un parrain ». Son client, a-t-il ajouté, a été « exclu » de la sélection nationale alors qu’il serait la victime de cette affaire. « On l’a privé de son Graal par des manœuvres sordides et la trahison d’un coéquipier », a-t-il appuyé.

Parlant de Angot, Zouaoui et Houass, Benjamin Peyrelevade, l’avocat de la Fédération française de football (FFF), a, lui, tonné : « La voix de ces trois-là qui polluent le monde du football est entrée, directement ou indirectement, dans une chambre de Clairefontaine », le centre d’entraînement des Bleus. Une allusion au rôle prétendument joué par Karim Benzema, missionné par les maîtres chanteurs auprès de Valbuena.

Report

What do you think?

218 Points
Enthusiast

Written by Sabinan-Mondestin

La vie est un flambeau toujours prêt à s'éteindre. Une vie trop tranquille est une mer morte. Chaque jour de ta vie est un feuillet de ton histoire que tu écris. La vie est un art.

ExpertCommunity ModeratorVerified UserUp/Down VoterContent AuthorQuiz MakerPoll MakerStory MakerVideo Maker
guest
135 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
video-Tik-tok
Invité
video-Tik-tok(@video-tik-tok)
25 novembre 2021 0h11

karim
o

Pierre Saül
Invité
Pierre Saül(@saul-pierre)
25 novembre 2021 3h01

Courage karim

princelyns509
Membre
princelyns509(@princelyns509)
1 décembre 2021 4h00

la justice nan peyi sa yo pa nan rans

Banni de Twitter et de Facebook, Trump lance son propre réseau social « Truth Social » accessible en 2022

Haïti : Une pénurie de carburant paralyse le pays fait l’affaire des corrompus .