Croix-des-Bouquets : 2 véhicules saisis. 7 arrestations et plusieurs blessés parmi les mawozo, selon la PNH

À Cotard 50, localité de la Croix-des-Bouquets, lors d’un contrôle de routine, des bandits à bord de deux véhicules suspects ont tenté de prendre le large quand des policiers ont exigé aux chauffeurs d’éteindre les moteurs. Selon le porte-parole de la Police nationale d’Haïti (PNH), l’inspecteur divisionnaire, Garry Desrosiers, des bandits ont été touchés après avoir attaqué le point-fixe.

La PNH révèle que les blessés font partie du gang des «400 Mawozo» qui engageaient des échanges de tirs avec un point-fixe, au moment d’un contrôle de routine. 

Aucune arrestation n’a été effectuée par les agents de l’ordre, rapporte le porte-parole de la PNH. Garry Desrosiers confirme qu’en étant grièvement touchés par balles, les occupants ont eu le temps de s’enfuir abandonnant au passage sur la chaussée les deux véhicules (2 Grand Vitara), récupérés par la suite par les policiers.

Parallèlement, la PNH a procédé à l’interpellation de 7 individus qui seraient également liés au groupe criminel des «400 Mawozo». Ils sont pour le moment en train d’être auditionnés par la Direction centrale de la Police judiciaire (DCPJ), a souligné Garry Desrosiers.

S’agissant des informations devenues virales sur les réseaux sur une possible traque du chef de file des cette redoutable organisation, l’inspecteur divisionnaire déclare ne pas disposer de données sur la situation actuelle de Wilson Joseph mieux connu sous le sobriquet de «Lanmò san jou».

D’autres sources non officielles font état du décès du caïd, leader de l’organisation criminelle des «400 Mawozo».

Entre-temps, la commune de la Croix-des-Bouquets a vécu une journée de tension. De fortes détonations ont été entendues dans plusieurs localités dont «Nan Rémy», Cotard, Latremblay. Des affrontements entre policiers et bandits se sont poursuivis jusque tard dans la soirée du samedi, selon des résidents. 

Dans la foulée des opérations policières, aucune information n’est disponible sur la situation des missionnaires enlevés à Ganthier par les «400 Mawozo» depuis le 16 octobre dernier. Les ravisseurs, ont exigé un montant de 17 millions de dollars pour pouvoir libérer les otages.

Report

What do you think?

236 Points
Mentor

Written by Marimene

Parmi les hommes, le plus faible est celui qui ne sait pas garder un secret. Le plus fort, celui qui maîtrise sa colère, le plus patient, celui qui cache sa pauvreté, le plus riche, celui qui se contente de la part que dieu lui a faite.

guest
140 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Johnley Dormeus
Membre
Johnley Dormeus(@johnleydormeus)
26 novembre 2021 1h46

Ok

Djzoe Danis
Membre
Djzoe Danis(@djzoedanis)
26 novembre 2021 2h26

Mesye nap travay

Sudner-Granville
Invité
Sudner-Granville(@sudner-granville)
26 novembre 2021 3h02

Bon travail mesye

Miky-ben cerame
Membre
Miky-ben cerame(@miky-bencerame)
27 novembre 2021 7h46

Haïti de nos ça vraiment grâve

Frantzky
Membre
Frantzky(@frantzky04)
30 novembre 2021 1h29

Ok

Fleuridor Mike
Membre
Fleuridor Mike(@fleuridor-mike)
30 novembre 2021 14h06

Ok ok

Marah-Brutus
Membre
Marah-Brutus(@marah-brutus)
1 décembre 2021 6h09

Good job 👍

ANUEL AA || BZRP Music Sessions #46

El Fother – La Zaza (Video Oficial) By Papa Video