Haïti : Une pénurie de carburant paralyse le pays fait l’affaire des corrompus .

L’insécurité qui touche Haïti depuis plusieurs mois aggrave la très grave crise socio-économique dans lequel le pays est plongé. Les luttes entre gangs empêchent l’accès aux principaux terminaux pétroliers de la capitale ce qui cause une pénurie de carburant à travers tout le pays.

Depuis plus d’une année, le pays fait face à une grave pénurie de carburant. La rareté ou du moins l’absence totale de ce produit pétrolier à la pompe au cours de ces  dernières semaines présente une situation inédite dans le pays.

Les rues de Port-au-Prince sont encore chargées d’embouteillages mais les habitants commencent à réfléchir pour optimiser leurs déplacement car, à travers la ville, les très nombreuses stations essence sont toutes fermées.

« Le prix des transports publics augmentent. Les voitures privées, on n’a plus de carburant pour les faire fonctionner et les institutions sont paralysées, dit-elle. Les centres hospitaliers ne pourront pas travailler s’ils n’ont pas de carburants pour faire fonctionner leur matériel. Les génératrices sont des moyens alternatifs que l’on utilise pour pallier le problème de l’électricité en Haïti. »

Ce qui arrange bien les contrebandiers.

Face à cette situation, les automobilistes se rabattent auprès des revendeurs à la sauvette, les « Machann Gaz », comme on les surnomme en Haïti qui fournissent le galon du gazoline à 1000 ou 1500 HTG  (10 à 15 dollars), contre 201 HTG (2,01dollars), le prix officiel appliqué à la pompe. Cette pénurie entretient aussi une forme de corruption au niveau des stations-services.  À titre d’exemple, le dimanche 17 octobre 2021, dans une station de « Capital » (au nord de la Croix-des-bouquets), on nous a servi entre 4h et  5h30 AM.

« Cependant, il a fallu donner un pourboire aux pompistes pour avoir quelques gallons », a dénoncé Jacques Pouyol, chauffeur de taxi. À Port-au-Prince, la pénurie d’essence est récurrente depuis plusieurs mois et cela perdure durant ces quatre dernières semaines. Ce qui n’avait jamais été observé jusque-là.

Dolboard

« Ça fait quatre jours depuis que je dors à la station dans l’espoir d’avoir quelques gouttes d’enssence », a témoigné Jhon Colibri, chauffeur de taxi de 40 ans.

Hier, au courant de la journée de mercredi, le BMPAD a confirmé l’arrivée depuis mardi d’une cargaison de 245 000 barils de produits pétroliers en Haïti.

Ce jeudi matin, des longues files d’automobiles et de véhicules de transport en commun ont été remarquées suite dans les stations-services de la capitale et des villes de provinces.

Les conducteurs ont attendu impatiemment pour être servis mais c’était peine perdue.

Entre temps, au Bas Delmas, à Cité Soleil, La Saline et à Martissant, les gangs armés sont sur pied de guerre depuis plusieurs semaines, attaquant les camions qui transportent le carburant, kidnappant les chauffeurs et pillant les produits pétroliers transportés dans les camions citernes. Les forces de police se révèlent incapables de rétablir l’ordre et ont abandonné ces axes routiers aux bandits.

Le pays s’enlise dans une crise sans précédent depuis des mois. Faute de carburant, les malades ne peuvent plus se rendre à l’hôpital et les centres médicaux sont dépourvus de matériels et les écoliers ont des difficultés pour se rendre à l’école.

En revanche, les autorités impuissantes, laissent les gangs imposer leur loi dans les rues de la zone métropolitaine de Port-au-Prince.

Report

What do you think?

201 Points
Veteran

Written by Sadrack Julien

La vie est un flambeau toujours prêt à s'éteindre. Une vie trop tranquille est une mer morte. Chaque jour de ta vie est un feuillet de ton histoire que tu écris. La vie est un art.

guest
140 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Jenny-Mengual
Membre
Jenny-Mengual(@jenny-mengual)
22 novembre 2021 12h51

Hmmmmm

Jamson Bazin
Membre
Jamson Bazin(@jamsonbazin)
25 novembre 2021 10h45

Haiti wi

Affaire de la sextape : dix mois de prison avec sursis et 75 000 euros d’amende requis contre Karim Benzema

Classement FIFA : les grenadiers remontent au 86e rang mondial