la République tchèque surprend les Pays-Bas

6a19b120431491e70177112c3533a289 1
6a19b120431491e70177112c3533a289 1

Les Pays-Bas se sont pris les pieds dans le tapis tchèque en huitième de finale. Les Néerlandais ont perdu 2 à 0 à Budapest. Tomáš Holeš et Patrick Schick ont inscrit les buts qui envoient la République tchèque en quart de finale.

Première suprise des huitièmes de finale. Une République tchèque sans complexe a éliminé, dimanche 27 juin, les Pays-Bas de Memphis Depay. Réduits à dix en raison de l’exclusion de De Ligt, les hommes de De Boer ont encaissé des buts de Holeš et de Schick.

Dans un stade Puskas une nouvelle fois plein à ras bord, les Pays-Bas débutent le match très fort, sans fuir leur statut de favoris. Très vite, ils mettent la pression sur les Tchèques qui peinent à se dégager du pressing orange. Les corners se multiplient en faveur des Néerlandais, pas les occasions.

Une première mi-temps tchèque

Pourtant, malgré la bonne entame de match, les Néerlandais baissent de pied et la République tchèque manque d’en profiter. Depuis la droite, Sevick dépose un centre à mi-hauteur devant le but néerlandais. Soucek surgit et place une tête plongeante qui passe juste à côté du cadre (22e). Puis Schick envoie une frappe sur Stekelenburg (27e).

De Ligt est contraint de sauver les siens. Alors que Barak se retrouve seul face au but après un décalage de Maspust, il tacle pour détourner en corner. Le chef de la défense orange harangue ses coéquipiers, furieux de leur passivité (38e).

Les Pays-Bas réagissent timidement en fin de première période. Sur une montée de Dumfries, Vaclik anticipe une passe en retrait pour Depay (38e), puis l’ex-lyonnais sert Van Aanholt aux 6 mètres. Le numéro 12 croise trop sa frappe (45e). À la mi-temps, une statistique inquiète le peuple orange : ses joueurs n’ont cadré aucune frappe.

Le match reprend sur les chapeaux de roues et par un ascenseur émotionnel pour les Néerlandais. Depay effectue une déviation de génie pour Malen qui se retrouve seul face au gardien. Vaclik remporte miraculeusement le duel (51e). Dans la continuité, De Ligt dévie un ballon de la main en position de dernier défenseur. L’arbitre sort d’abord un carton jaune avant de consulter le VAR pour en changer la couleur (52e).

Report

What do you think?

246 Points
Enthusiast

Written by D'junior

Years Of Membership
Griezmann Kimpembe et Pavard 1 1 750x368 2

Deux compos possibles pour les Bleus

1200px Sante publique France logo.svg  1

Vaccination contre la COVID-19 : le rôle de Santé publique France